MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘MO**’

Trouvaille 135.20

objet en bronze je pense, trouvé dans un champ. Il pèse 25gr, fait 4cm de hauteur et 0,8mm de largeur ; Il y avait un très très fin anneau dans le trou qui s’est cassé L’anneau était dans le petit trou au cou L’objet est plein et pas creux Cordialement Steph du 59,

Difficile de retrouver l’usage exact de ce morceau incomplet. Il doit être cassé dans sa partie basse, la forme évoque vaguement un protomé mais il n’en ressort rien de plus. Il y a peu de chance qu’un lecteur ait une réponse à votre objet… MO**

Trouvaille 131.21

J’ai également trouvé cet objet qui mesure 1.5 cm de long pour 1 diamètre de 1 cm !
J’aimerai également savoir ce que c’est ! Vincent

Visiblement c’est du plomb, on ne sait pas si le trou que l’on aperçoit traverse de part en part l’objet. On donne notre langue aux chats et on espère qu’un lecteur saura nous dire ce qu’il en est ! MO**

Trouvaille 64.03

Trouvaille de pépé a la Rochelle de gauche à droite : un denier tournois de Louis IX ou saint Louis A/ LVDOVICVS:REX / Croix
R/ TVRONVS:CIVIS / Châtel tournois état B+ prix moyen 20€

La seconde est une monnaie carolingienne de louis le pieux au temple (25/01/814-20/06/840) : / +HLVDOVVICVS IMP. Croix cantonnée de quatre globules.
R/ XPISTIANA RELIGIO. Temple tétrastyle avec un fronton triangulaire, surmonté d’une croisette posée sur deux degrés, orné d’une croisette.la frappe est un peu molle et il manque un bout de métal c’est une monnaie à 50€

L’obole sur sa droite est le même type et empereur que la précédente, il manque aussi un peu de métal à midi qui n’efface pas la légende et la légende est plus courte sur l’obole ce qui est un bon moyen de différencier le denier de l’obole ; Sa valeur en l’état tourne aux alentours de 90€

La troisième me laisse dubitatif, en effet je n’ai trouvé nulle part de monnaie y ressemblant, je la détaille comme telle : avers : un roi debout tenant une épée dans la main droite, le personnage coupe la légende et cette dernière est quasiment illisible :–PA—TR–? Au revers il y a plus d’informations : O—O MPERATOR ? Au centre quatre lettres AUVD ou C ? Avec un annelet central. C’est une monnaie en bronze du XV°  au XVI° siècle certainement mais je ne pu trouver d’informations, je fais appel a la sagacité des lecteurs pour nous donner la réponse dans le prochain numéro. MO**
La monnaies à l’extrême droite est un sceat Anglo-saxon continental, Frisson, de type « Porc -épic » avec au revers une dégénérescence de l’étendard que l’on trouve sur les petits bronze du bas empire.
(Ci joint une gravure du probable exemplaire)  une même monnaie est estimée a 350€ sur un site de vente actuellement (non vendue !)

Trouvailles 62.08

Bonjour, pourriez vous m’identifier cet objet trouvé en Normandie, svp ? Il pèse soixante dix grammes et fait 7 cm de haut sur 4,5 cm à sa base. Franck

Cet objet semble être en cuivre, il n’est pas assez pointu pour s’enfoncer dans le sol, pas du tout écrasé à son extrémité si cela avait été un renfort de canne en bois. On distingue deux liserés vers la base du cône et quarante cinq millimètres de diamètre à son plus grand diamètre exclut l’usage d’une canne, alors qu’est-ce donc ? Lecteurs, si vous avez une idée, vous savez où nous trouver ! MO**

Trouvaille 62.25

A Palmiers, ville ariègeoise au pieds des Pyrénées, Christophe officie et nous envoie ses trouvailles.

De gauche a droite, on distingue un petit pendentif phallique en bronze d’époque gallo romaine. L’anneau s’est ouvert par usure de frottement. Le pendentif est assez fruste et ne rend pas hommage à son artisan.

Avant de passer à la monnaie, intéressons-nous à cet objet de cuivre brut semble-t-il d’aspect médiéval. Un carré parfait évidé en forme de croix qui contient un prolongement à chaque coin du carré. Prolongement sous la forme d’un buste médiéval qui était peint et stylisé (on distingue sur l’un des bustes de la couleur verte pour les yeux) un nez épais et plat. La chevelure est sous forme de traits parallèles. Mais il peut s’agit d’un casque avec protection nasale ? La croix formée par les buste à l’exacte perpendiculaire crée des encoches où venaient se loger des pendants représentant les mêmes bustes à l’exacte reproductions si ce n’est le bas en forme de triangle pyramidal base en bas au lieu de pointe en bas. Le revers nous permet de voir comment était fixé cet élément mobile sur l’objet principal, il s’agit d’un simple prolongement de la tige retournée et emprisonnant l’original. On peut émettre l’hypothèse que les trois autres éléments mobiles étaient présents à l’origine. Maintenant quelle était l’utilité de cet objet ? Nous n’avons pas de réponses précises mais nous espérons pouvoir percer ce mystère dans le prochain numéro. MO**

Terminons par le divisionnaire d’écu de Louis XV 1762 pour le Béarn. Il s’agit d’un dixième d’écu d’un indice de rareté très intéressant mais néanmoins son état TB est très moyen. C’est une monnaie estimée 120 à 150 €.

Trouvaille 61.19

Je pratique la détection de loisir depuis plus de trois ans et plus sérieusement depuis un an et demi.
Lecteur assidu de votre magasine et abonné depuis plus de deux ans, je vous envoie des photos de deux objets pour identification et, s’il y a une valeur, même si pour moi ça a une valeur exceptionnel a mes yeux (surtout la croix qui est ma plus belle trouvaille a ce jour) mes deux trouvailles ont été faite en seine et marne dans des champs avec autorisation La croix en bronze, fait 6 cm en largeur et 6.5 en hauteur, étant cassé, je dirais qu’elle doit faire 7 cm en entier. Je la daterais entre 1400 et 1450. Croix type FRA ANGELICO. Merci de me dire si je me suis trompé. 
La médaille en argent fait 3.4 cm de haut et 2.5 de large sur la face, on lit en haut H.G.A.A en bas JUNE 26TH 1914. Au dos au centre H.A.PALMER. En haut FAT TORINI et en bas FAS.
Je ne pourrais vous dire son poids, mais elle pèse bien.
  En vous remerciant par avance et continuez  votre magasine est super. Alexandre

Pour le crucifix, je dirai extrême fin XVIe s ou début XVIIe siècle
en tout cas c’est nettement post médiéval.

La médaille ne s’ouvre pas en fait ce n’est pas une médaille ni un pendentif, il semble que ce soit un objet commémoratif, les inscriptions que vous avez eu l’amabilité de nous envoyer pourront donner des indices a un lecteur qui se fera un devoir de nous renseigner sur le prochain numéro…. MO**

Trouvaille 61.18

Ci-dessous les photos d’un objet que j’aimerais identifier. Par avance merci de vos réponses. Pour infos le bout (extrémité basse) est de forme cylindrique : 5 mm de diamètre et 3 mm de hauteur, coupe nette donc peut-être pas une clé. Dimension exacte : hauteur 3.5 x largeur 2.7 cm (base 0.5 cm de diamètre) Reolreol

A part décor de mobilier, je ne vois pas trop –   hampe de drapeau quelconque ?  Applique sur meuble ou voiture ?- rien ne dit que ce soit d’ailleurs médiéval  car c’est la première idée qui m’est venue a l’esprit au sujet de la datation, sans doute a cause de la patine
 cela pourrait être aussi bien XVI a XVIIe s fruste MO**

Trouvaille 60.20

Marc dans l’Aude a ramassé cette demi-douzaine d’objets en bronze sur une même parcelle. L’objet le plus imposant est une garde en bronze de coutelas ou poignard, la soie passait par l’ouverture rectangulaire. Je n’ai pas de datation très fiable à proposer : -II à +IIe siècle après JC ? Parmi les objets reconnaissables, citons une petite cuillère en bronze probablement gallo-romaine, un stylet pour écrire sur tablette avec anneau de suspension sensiblement de la même période que précédemment. Une plaque en bronze percée sans usage défini et enfin un objet curieux qui me rappelle vaguement un rasoir mais c’est une fausse impression, il est trop petit et peu aiguisé. C’est notre objet mystère du mois. À vous lecteurs de nous faire part de vos connaissances en retour ! MO**

Trouvaille 60.12

Objet trouvé en labour dans la région de Tours. Il est en bronze et mesure environ 7 cm x 7 cm pour un poids de 391 g. Est-il possible de le dater mais surtout de savoir à quoi il servait ? Merci. Cet objet nous est inconnu et peut revêtir un réel intérêt archéologique. Il serait bon d’avoir des photos sous plusieurs angles différents et de préciser la commune de trouvaille ainsi que l’environnement archéologique observé. Pour le moment, je me bornerai juste à le décrire : on aperçoit deux éléments symétriques en arc de cercle d’épaisseur moyenne se terminant par une forme géométrique triangulaire perpendiculaire à l’arc extérieur du quart de cercle. Ce dernier élément possède une très légère décoration. Ces deux excroissances parallèles prennent naissance sur une sorte de manche en bronze de diamètre 15 mm plus ou moins, avec trois stries entre les deux éléments et une décoration sous forme de traits se croisant en leur centre sur l’extrémité. Je n’ai pour le moment pas d’idée précise de son usage, éventuellement une anse de vase… Espérons qu’un lecteur pourra nous suggérer son hypothèse. MO**

Trouvaille 57.25

Mon grand-père a trouvé cet objet dans son jardin il y a déjà une quinzaine d’années (en 2 exemplaires). J’ai fait plusieurs recherches mais personne n’a su me dire à quoi servaient ces objets. J’espère que vous, ou un lecteur, saura me répondre. MAGALI Bravo Magali ! Vous nous présentez l’objet mystère du mois. Il semble en bronze ou laiton. Cela pourrait ressembler à une coupe munie d’un pied épais et on s’aperçoit que sa position naturelle doit être coupe contre le sol et pied en l’air pour pouvoir lire les inscriptions. En partant du bord le plus évasé et en montant en spirale, se trouve une échelle graduée jusqu’à vingt avec cette particularité que les graduations sont remplacées par un trou de petit diamètre de cinq en cinq graduations avec une alternance de petit et gros diamètre. La graduation correspond au gros diamètre est aussi numérotée de un à vingt. Tout en haut de la coupe se trouve une inscription :Mle 80  (éventuellement pour 80 mml ?) J’ai beau cherché , je ne sais a quoi était destiné cet objet ? nous espérons qu’un lecteur pourra renseigner Magali dans la prochaine revue.

réponse collégiale de lecteurs: L’objet que Magali nous présente est un travail de tranchée de la 1ère Guerre mondiale représentant un calice faconnée à partir d’une tete d’obus, vraisemblablement de calibre 75 Français. Les inscriptions servaient à régler la mise à feu du détonateur qui faisait exploser l’obus.
Je vous joint des photos des différents modèle de ce type d’obus que je collectionne depuis des années suite à mes journées de prospection dans l’Aisne ou plus exactement au Chemin des Dames.
(je vous rassure, toutes les fusées de ma collection sont inoffensives car elles ont toutes explosées…!!!!!)
Bravo pour votre revue, c’est un régal de la lire car elle me fait rêver..