MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

93.14

Bonjour, voici 4 monnaies (en pièces jointes), trouvées par David du 62 dans un champ. Je souhaite faire partager mes trouvailles avec Monnaies & Détection et ses lecteurs. Merci à vous pour votre revue parfaite. Valentin
En haut à gauche il s’agit d’un denier de Antonin le pieux frappé en 143 à Rome : ANTONINVS AVG PIVS P P TR P COS III. Tête laurée d’Antonin le Pieux à droite. “Antoninus Augustus Pius Pater Patriæ Tribunicia Potestate Consul tertium” (Antonin Auguste pieux père de la patrie revêtu de la puissance tribunitienne consul pour la troisième fois). Au revers on lit : IMPERATOR. II. Deux cornes d’abondance entrecroisées avec un caducée ailé. “Imperator iterum” (Deuxième acclamation impériale). Cette monnaie est courante et dans un état TB elle se négocie 60 euros.
Passons à la seconde romaine en dessous de la monnaie précédente, il s’agit d’un autre denier au nom de Trajan. Avers : IMP TRAIANO AVG GER DAC P M TR P. Buste lauré de Trajan à droite, drapé sur l’épaule gauche : “Imperatori Traiano Augusto Germanico Dacico Pontifici Maximo Tribunitiæ Potestate” (À l’empereur Trajan auguste germanique dacique grand pontife revêtu de la puissance tribunitienne). COS V P P S P Q R OPTIMO PRINC. La victoire debout à droite, le pied posé sur un casque inscrivant DA/CI/CA en trois lignes sur un bouclier posé sur un palmier. “Consul Quintus Pater Patriæ Senatus Populus Que Romanus Optimo Principi” (Consul pour la cinquième fois, père de la patrie, le Sénat et le Peuple Romain, au meilleur des Princes). Cette monnaie est commune, son état général est plus satisfaisant que le Antonin et sa cote tourne autour des 100 euros.
La gauloise en haut à droite est un quart de statère à l’astre des Bellovaques, région de Beauvais. L’avers présente un reste de tête humaine à droite avec un astre et des annelets. Le revers montre un cheval galopant à gauche, sous les pattes un soleil aux rayons courbes. Au-dessus un élément non déterminé, une sorte de croissant dont les extrémités sont terminées par des anneaux, à l’arrière encore un astre. Cette monnaie est rare, le poids n’est pas précisé mais il doit avoisiner les 1,7 grammes. La monnaie, surtout au revers, présente de beaux éléments, elle est TTB et s’estime 400 euros.
Enfin on termine par un solidus de Zeno, ou plutôt un faux d’époque saucé qui a connu des jours meilleurs, 476-491, second règne, Constantinople, D N ZENO-PERP AVG. Portrait de l’empereur de face cuirassé et diadémé. Au revers : VICTORI_A AVGGG E. La Victoire debout à gauche, un long javelot posé droit dans sa main droite. A l’exergue a disparu l’atelier qui était en principe CONOB. Evidemment, malgré le plaisir immédiat de la trouvaille, on reste déçu de ne pas avoir trouvé la même en bon état… Sans valeur de collection.

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*