MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Archive pour février, 2008

Trouvaille 43.11

André, un de vos fidèles lecteurs de Franche-Comté. Clé en bronze soumise à votre érudition. Trouvée en prospection visuelle dans un champ fraîchement labouré mêlé à quelques ossements humains.

Jolie clé en bronze époque II-Ve siècle après Jésus-Christ, canon plein paneton droit à quatre dents. Trace de rouille à l’extrémité de la garde de la clé qui suggère, soit un contact avec un élément ferreux dans le sol où elle fut trouvée, soit une prolongation métallique qui a disparu et que je ne m’explique pas.

Trouvaille 43.10

  1. ALLIER – « Numismatix » dans l’Allier : « Pouvez-vous identifier ces monnaies, leur matière ainsi que l’état de conservation et leur valeur ? Toutes les 5 trouvées dans l’Allier et plus précisément dans la commune de Montluçon pour la gauloise ».

Douzain d’Henri III A/ HENRICVS.III.D.G.FRAN.ET.POL.REX écu de France couronné accosté de deux H, différent d’atelier à l’exergue. R/ SIT.NOMEN.DNI.BENEDICT millésime, croix échancrée cantonnée de quatre couronelles. Douzain du 1er type émission du 31 mai 1575. La photo n’est pas très nette, donc difficile d’être affirmatif sur les légendes. La monnaie est aussi très fatiguée et n’a que peu de valeur, plus ou moins 10 euros.

Real des rois Catholiques 1474 / 1504 A/ FERNANDVS ET HELISABE ou HELISABET (plusieurs variantes de légendes possibles) écu de Coronado couronné. R/ REX.ET.REGINA.CAST LEGIO ARAGO ou REX.ET.REGINA CASTELE LEGION (plusieurs autres variantes possibles) le joug et les flèches. Valeur moyenne 35 € en l’état. Les autres sont bien plus connues, un sol de la révolution en bronze avec le bonnet phrygien coiffant un faisceau de blé, mais je ne peux lire la lettre d’atelier et l’année. Comptez 15 € car la patine est jolie et homogène. Enfin, le demi-franc de Napoléon III 1866A en état TB peut intéresser un collectionneur débutant pour 5 ou 7 euros.

Trouvaille 43.09

Jean-Pierre a trouvé dans le Tarn cette ampoule de pèlerin représentant le traditionnel écu de France fleurdelisé et au revers un dauphin sous une fleur de lys. Complète avec ses deux anneaux de suspension, c’est une belle trouvaille ! En complément, une agrafe demi-ceint du XV° siècle complète sa prospection.

Trouvaille 43.08

Trouvé par Jérôme près de Toulouse : un insigne d’artisan, un bottier ou cordonnier. On reconnaît la botte et tous les instruments qui permettaient de travailler dans ce corps de métier. Pour l’époque, je vois plutôt le XVIIIe siècle. Ensuite, une hache à rebord de l’âge du bronze, sans patine et très agressée par le sol où elle se trouvait.

Trouvaille 43.07

Bonjour, j’ai trouvé la monnaie suivante à quelques centaines de mètres de l’étang de Thau. Il me semble que le Verseau représente une tête de lion ou de chouette, ou peut-être est-ce de l’imagination ? Pouvez-vous s’il vous plaît me l’identifier ? Est-ce une pièce romaine ou autre ? Raymond.

Cela ne semble pas être une monnaie et ressemble plus à un résidu de fonte de métal or et autre alliage. Le poids pourrait être un indice supplémentaire s’il correspondait aux poids étalons d’une monnaie ?

Trouvaille 43.06

De Robert en Corse : ce rare 2 sols de Pascal Paoli révolutionnaire corse : Anépigraphe. Tête de Maure timbrée sur un écu couronné festonné soutenu par deux tritons armés, posé sur un cartouche orné ; grènetis dans un cercle. Légende : 2 / SOLDI / 1766 : (2 sols, 1766) en trois lignes ; grènetis dans un double cercle. La pièce de 2 sols ne fut frappée qu’en 1762, 1764 et 1766. C’est une pièce divisionnaire beaucoup plus rare que le 4 sols qui reste la pièce la plus courante du monnayage corse de Paoli. L’exemplaire de Robert est en état TB et peut se négocier entre 250 et 300€.

Trouvaille 43.05

Par Christophe, voici un jeton de compte indéterminé A/ Croix recerclée, cantonnée et entourée de points. R/ Croix recerclée, cantonnée et entourée de points. Réf : Rouyer : 932 JEFF LD.

Trouvaille 43.04

  1. Bonjour, je vous joins un scan et des photos de ce statère d’or que j’ai eu l’immense plaisir de découvrir dans ma région !!! Cette monnaie fait environ 8 grammes et a un diamètre d’environ 20mm. Pourriez-vous m’en donner une identification (car il y a des variantes dans ce genre de monnaie) ainsi qu’une valeur, qui ne remplacera en rien ma joie !!! Dans le sud de la Haute-Marne, poids environ 8.5 grammes et diamètre environ 20mm. Merci d’avance et longue vie à votre revue !!! Fabien en Charente.

Pour le Statère !! Ce type de monnaie mérite une attention particulière. Je me suis permis de transmettre la photo à une éminente connaissance, spécialiste de ce type de monnayage et auteur de quelques ouvrages. Voici ses conclusions : il s’agit bien sûr d’une imitation de Philippe de la fin de la première génération (280-260 av. J.-C.) avec profil apollinien lauré au D/ et bige au R/ à la roue du char ornée avec en différent une abeille sous les jambes des chevaux. Sous la ligne de terre, la légende est très déformée et n’est plus qu’un décor de pseudo-lettres bouletées. Ce type fort rare est une variante du “bee-type” 1 de J. Sills 2003 p. 25 fig 88 pl 3, que l’auteur anglais compte parmi les dérivés d’Abydos (GR. III). Mais je vois à droite de l’abeille un autre différent qui pourrait être le serpent, auquel cas ce statère serait original, puisque les exemples connus “serpent-bee” (Sills, 2003, serpent-bee séries, p 43, fig 145 à 147) ne sont que des hémistatères au profil non lauré. Désolé, pas de cotations connues.

Trouvaille 43.03

Je n’arrive pas à savoir ce qu’est cette pièce. Désolé si les images ne sont pas très nettes. La pièce a un diamètre d’un peu plus du centimètre, dilou 17.

La monnaie est très abimée, mais on distingue une croix fleurdelisée. Je parierai pour un liard à l’H de Henry III fin 16e siècle, sans valeur en l’état.

Trouvaille 43.02

  1. Quelqu’un peut-il me donner des informations sur ce poids monétaire trouvé dans le Tarn d’un diamètre de 19mm, pour un poids de 6.58 grammes et une épaisseur de 3mm. Merci pour votre aide, Guillaume.

Poids pour la monnaie espagnole du double ducat d’Isabelle et Ferdinand, poids officiel 6.53g, forme disque, diamètre 19.5mm, épaisseur 2.5mm. Deux têtes couronnées radiées trois pointes avec col face à face, revers couronnes et lettres : V D X.