MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Edito du n°120 (spécial 20 ans)

120 numéros pour un bimestriel, cela fait donc vingt ans d’existence pour le magazine. On en est très fier, deux cent quarante mois à monter chaque numéro, à se demander si cet article va plaire, à gratter là où ça fait mal chez nos détracteurs (pour pas grand-chose, on l’avoue, à part notre propre plaisir), à apprendre mois après mois le métier et ne plus refaire deux fois la même erreur ni tomber dans le même piège, à rencontrer des gens formidables ou lire leurs courriers de félicitations qui nous touchent toujours plus. Le numéro 1 est sorti en septembre 2001, à cette époque, PPDA, au journal de 13h, avait l’habitude de présenter rapidement les nouveaux médias papiers qui sortaient. Je lui ai donc envoyé ce premier numéro, mais l’actualité horrible des Twin Towers a phagocyté toutes les autres informations… Vingt ans après, on ne veut plus se risquer à ce genre de chose, ils sont capables de nous sortir un troisième variant extraterrestre rien que pour nous embêter ! Mais trêve de plaisanterie, en vingt ans, nous avons perdu 80 % de nos recettes publicitaires, les professionnels de la vente se précipitaient chez nous pour avoir un encart et maintenant ils ne jurent que par les GAFA… Alors il est toujours temps de remercier ceux qui nous accompagnent depuis toujours, en premier lieu je nommerai la Société XP dont le PDG Alain Loubet m’avait incité à créer la revue car les magazines de détection de l’époque refusaient de lui vendre des encarts publicitaires pour ne pas perdre en part de marché sur leurs propres marques. Business is business ! En second lieu, le magasin Rouen Détection numismatique, et notre dernier arrivé, la société Catawiki, vente en ligne d’objets de collection. Merci à eux et surtout merci à vous lecteurs de nous soutenir dans notre démarche car sans vous nous ne pourrions continuer à sortir chaque numéro en temps et en heure et plébiscité par vous.

Merci à tous, bonne lecture
Gilles Cavaillé

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*