MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Le Garrett ACE 400i

Début années 2000, Garrett crée une petite révolution et met à la portée de tous la détection comme loisir avec ses ACE 150 et 250. Suit, un peu plus tard, L’EuroAce équipé du disque de recherche DD 28 x 22 cm, spécialement calé, adapté pour la recherche européenne avec une plage de pixels supplémentaires de résolution pour discriminer les cibles ferreuses en « haute résolution ».
Annoncé début 2016 comme le nouveau fleuron de la toute nouvelle série ACEi (« i » pour international), avec les 200i et 300i et dans l’attente d’un digne successeur au GTI 2500, le détecteur ACE 400i remplace désormais l’EuroAce. Il en reprend l’essentiel mais dispose aussi de nouvelles fonctionnalités comme « Iron Audio » rendue célèbre par les AT Pro et AT Gold et d’un affichage numérique « ID » réelle carte d’identité de la conductivité des cibles détectées.
Est-il plus performant et en quoi se différencie-t-il de son prédécesseur ? Je vais essayer de répondre à ces diverses interrogations dans ces quelques pages de présentation et d’essais !

Matériel et Mécanique
Dès l’ouverture du carton, aucun doute possible, on est bien en présence d’un ACE (couleur jaune, lignes, etc) ! mais avec quelques différences : le logo du dessus plus sobre, noir sur fond jaune ; la canne en « S » démontable en 3 parties, équipée du traditionnel repose bras de la série des ACE, avec comme grande nouveauté la présence de bagues de serrage (plus de mobilités désagréables entre les divers éléments pendant les balayages du disque) !
La poignée en mousse accueille le boîtier de contrôle et continue à offrir une prise en mains confortable. A l’avant de ce dernier, se trouvent la prise de raccordement du disque et le jack pour casque de 6,5 mm. La façade est identique à celle de son prédécesseur avec quelques fonctions supplémentaires : partie haute, l’écran LCD ; partie basse, les 6 touches de réglages, ergonomiques, qui tombent toujours aussi bien sous le pouce.
Le 400ifait le même poids que l’EuroAce, soit 1,25 kg et permet les mêmes longues heures de recherches sans fatigue.

Disque de recherche DD Proformance de 28 x 22 cm et les nouvelles bagues de serrage.

Le disque de recherche « Proformance » DD de 28 x 22 cm (protège disque désormais compris dans le pack) est conservé, bon compromis entre superficie des balayages, profondeur d’investigation. Robuste mais léger, il se fixe au bas de canne avec l’habituelle visserie plastique de qualité Garrett. Son câble, très souple, s’enroule parfaitement. Sa connectique chromée à vis est fiable.

Prise câble.

L’alimentation est assurée par les 4 piles AA alcalines de 1,5 volts habituelles (autonomie moyenne de 30/35 heures, accus possibles sans perte des performances). Elles se logent toujours par le dessus du boîtier de contrôle.

Repose bras, logement piles, prise disque et prise casque jack 6,5 mm, haut-parleur.

Affichages de l’écran LCD
Le GARRETT ACE 400i conserve de l’Euro Ace :
• Echelle de conductivité graphique d’identification par pixels noirs « Iron Résolution », légende détaillée avec les deux grands groupes métalliques : ferreux et non-fereux/métaux « précieux ». Donne une meilleure identification, discrimination des ferreux sur des terrains très pollués. Le curseur noir s‘affiche toujours sous la nature métallique probable des cibles.
• Discrimination progressive et multi-notch visuel pour rejeter/accepter indépendamment une ou plusieurs familles de cibles non consécutives.
• 5 modes de recherche préréglés.
• Indicateur du niveau de charge des piles.
• Sensibilité ajustable sur 8 niveaux.
• Pinpoint/localisation précise et rapide des cibles avec indicateur de profondeur en cm sur trois niveaux, au centre l’affichage de « PP ».
Ce qui fait la différence ce sont les nouvelles fonctions d’affichage et de réglage. L’amélioration majeure de la nouvelle série ACEi 2016 est la visualisation, au centre de l’écran, de la conductivité des cibles par une valeur numérique à 2 chiffres appelée aussi nombre ID. (7)
Complémentaire de l’échelle de conductivité avec l’affichage du curseur noir sous un des 12 segments pour donner une idée de sa nature métallique et la réponse audio, il rend plus exactes, probantes, l’analyse et l’identification des cibles détectées et en permet une identification magnétique d’un simple coup d’œil à l’écran. Il permet de discerner les cibles indésirables répétitives des bonnes, sans être obligé d’employer la discrimination (une tirette d’aluminium, cartouche de chasse donnent, en générale, un nombre ID spécifique). On ne creusera pas systématiquement sur ce type de pollutions.
Au-dessus du niveau de charge des piles, une nouvelle fonction s’affiche « Iron Audio » (8). Visible, on entend les ferreux, quel que soit le mode de recherche choisi, non-visible, on ne les entend plus s’ils sont rejetés.

Le panneau de contrôle et son écran LCD avec ses nouvelles fonctions.

Autre changement majeur, Le 400i fonctionne désormais à une fréquence plus élevée de 10 kHz au lieu de la 8,5 kHz. En binôme avec le disque de recherche, elle offre un bon compromis entre puissance, finesse, précision sur les plus petites cibles et rend le détecteur plus polyvalent. Dorénavant, il est possible de légèrement la décaler. L’autre point fort, est la plage étendue de la discrimination des ferreux pour plus de finesse, précision et la réactivité/vitesse de récupération.
… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 88 

 

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*