MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Nord’

101.5

Bonjour, j’ai trouvé une belle monnaie en forêt, pourriez-vous m’aider pour l’identification ? Détecteur 59
C’est un joli blanc dit “guénar” de Charles VI frappé en 1411 : + KAROLVS: FRANCORV: REX, Écu de France (Charles, roi des Francs). Revers : + SIT: NOME: DNI: BENEDICTV. Croix cantonnée aux 1 et 4 d’une couronne, aux 2 et 3 d’un lis. (Béni soit le nom du Seigneur). L’usure ne permet pas de retrouver le point secret d’atelier, c’est une monnaie en état TB+ qui s’estime 20 euros.

97.02

Bonjour, je m’appelle Raphaël, j’habite dans la Nièvre. Félicitations pour votre magazine que j’attends impatiemment chaque fois. Voici une monnaie trouvée dans un bois de l’Yonne. Pouvez-vous me donner des renseignements sur cette monnaie s’il vous plaît ? Voici une autre monnaie assez classique mais je la trouve superbe, une Louis XVI 12 deniers trouvée dans le département du Nord et enfin deux objets que j’ai du mal à identifier. Merci d’avance pour les renseignements que vous me communiquerez et l’éventuelle parution de ces trouvailles dans votre magazine. Raphaël

C’est toujours un véritable frisson de sortir une monnaie d’or royale et merci de nous faire partager ce petit moment. Il s’agit d’un agnel d’or de Philippe IV (1285-1314) – Agnel d’or (26 janvier 1311). Avers : + AGN D IQVI TOLL PCCA MVDI MISERERE NOB. Agneau pascal à gauche, à l’éxergue PH REX. Revers : + XP C VINCIT XP C REGNAT XP C IMPERAT. Croix feuillue et fleuronnée dans un quadrilobe. La monnaie est en état TB+ du fait de l’usure sur la titulature du roi à l’exergue au droit. Le revers se porte mieux et permet de voir de légères pliures du flan. Cette monnaie s’estime 1500 euros.

Le douze denier au faisceau de Louis XVI comporte une patine assez belle et homogène. La frappe est fraiche, il y a néanmoins un degré d’usure et cette monnaie frappée à Paris en 1792-4 de la liberté fait partie des millésimes et ateliers les plus prolifiques. Son état TB+ la cote 15 euros.

Enfin on arrive aux objets. Pour le premier il s’agit d’un jeton de bordel en maillechort peut-être, la vue est explicite à l’avers et vous me pardonnerez de ne point la détailler. Le revers montre un portrait à gauche, style étrangement ressemblant à Léopold II roi de Belgique. Il est dommage que nous ne puissions déchiffrer l’inscription présente car elle aurait apportée de précieux renseignements. Fin XIXe siècle.

Le dernier objet est plus intriguant, il s’agit d’un élément de système d’attache de la période moyenâgeuse XIIIe-XIVe siècle. Les dorures restent encore présentes dans le fond des poinçons qui constituent des lignes courbes. Si on rajoute la couleur argent qui devait être présente sur toute la surface du métal et cette forme indéterminée, vous comprenez que nous restons sans idée sur la représentation faite avec cet élément de bronze. Et vous lecteurs avez-vous une idée ?

97.01

Bonjour, j’ai trouvé cette pièce où médaille dans le jardin de mon voisin dans le 59. Que pouvez-vous me dire à son sujet ? Merci, Jean-Luc
Un bateau toute voile dehors, prend la mer, béni par un ecclésiastique sur la terre ferme à droite. Au revers on distingue un nom et semble-t-il une date : HEINDRICK ESTUE, les deux lignes suivantes sont moins visibles DERE MAANT DEN 28 DAGN 1773. Il semble que nous soyons en présence d’une médaille bénissant ou commémorant un voyageur ou un marin d’origine néerlandaise (Maant signifie appelle dans cette langue). La traduction des deux dernières lignes signifiant les 28 jours 1773. Une traversée de l’Atlantique correspondrait à cette durée à cette époque. Très originale trouvaille pleine d’émotion… On se trouverait donc en présence d’une médaille commémorant le voyage de ce monsieur ? Qui est capable de se lancer dans la recherche généalogique de cette personne pour confirmer cette belle hypothèse ?

93.05

Bonjour, trouvée dans une prairie près de Valenciennes. Pourriez-vous m’aider à avoir une identification précise de cette monnaie et sa cote en cet état ? Je n’ai pas le poids mais son diamètre est de 28 mm. Merci d’avance cordialement, Ludovic.
28 mm correspondent à un tiers d’écu, et il s’agit du type appelé écu de France. La quantité de frappe dépasse les huit millions, elle est en argent 917 millième, son poids doit être de 8,09 g avec une tranche cordonnée. LUD. XV. D. G. FR. ET. NAV. REX. Avers : buste juvénile de Louis XV à droite, lauré et cuirassé ; trèfle et animal sous le buste (Louis XV, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre). Le revers quant à lui présente : SIT NOMEN DOMINI. – A – .BENEDICTVM 1720. Ecu de France couronné (Béni soit le nom du Seigneur). Un même tiers d’écu s’est vendu sur ebay à 62 euros avec un flanc neuf, le votre est en état TTB et frappé sur une reformation, il s’évalue 80 euros.

Trouvaille 67.13

Re-bonjour, deux petites boucles avec plaque et inscription à déchiffrer, en provenance du département du Nord (pas plus de précision). Me semblent gothique. Datation ? Merci, bien cordialement, Luc du Lot.

Plaque boucle style extrême fin XVe siècle de style germanique (sans doute fabriquée à Nuremberg). On lit TEINVAN, on peut supposer qu’il s’agisse d’un nom de personne germanique ? Il faut savoir qu’une mode germanique du XVe siècle inondait tous les objets et les supports décorés de lettres de l’alphabet (était-ce déjà l’effet Gutemberg de la naissance de l’imprimerie et le goût pour les Lettres qui s’annonçait ?), lettres décoratives placées soit dans l’ordre alphabétique, soit dans le désordre complet. Si on ne retient pas l’hypothèse du nom d’un particulier, il s’agirait donc tout simplement d’une suite fantaisiste de lettres d’alphabet décoratives pour lesquelles il ne faudrait chercher aucune signification. On connait l’exemple sur des vases, des jetons de Nuremberg etc…

La seconde plaque est de même style germanique et de même époque mais ici, on lit le prénom IAQVE (pour Jacques) écrit de manière phonétique, l’orthographe n’étant alors pas fixée, et les graveurs sautant parfois des lettres pour gagner de la place sans que cela ne gène la compréhension, ce qui est ici le cas. On pourrait se demander si les deux plaques boucles ne faisaient pas partie de la même ceinture (avec possibilité d’entrecroiser les deux boucles en fermeture) ou si elles n’appartenaient pas au même personnage, les lettres de chacune complétant l’autre et donnant l’identité du personnage, un certain IAQVE TEINAN ou Jacques TEINAN.