MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

Broche médiévale

Encore une belle découverte d’un prospecteur anglais, Patrick Edwards, qui a mis la main sur une très belle broche annulaire (en forme d’anneau) dans les collines du Shropshire. Une broche en or datée des années 1300-1400 ! On y voit deux mains jointes sur le bord de l’anneau, un peu comme sur certaines bagues de promesse. Des broches similaires ont déjà été trouvées un peu partout en Angleterre, les bases de données des Anglais étant nettement plus à jour que les nôtres. Et accessibles au grand public : gratuitement ! Il leur est très facile de faire des recoupements et des cartes de répartitions…
Source : shropshirestar.com

2000 ans

Une bague perdue en se baignant il y a 2000 ans ! Pas banale comme découverte, à l’actif d’archéologues israéliens qui fouillent le chemin de pèlerinage conduisant au second Temple de Jérusalem. Ce dernier était bordé de bassins rituels où pouvaient se baigner les pèlerins en montant vers le Temple. La bague est en bronze avec une pierre semi précieuse encore étincelante…
Source : timesofisrael

Trésor celtique

40 monnaies d’argent ont été découvertes en Slovaquie, dans la région de Turčianske Teplice.
Les pièces, des tétradrachmes, ont été mises au jour par une fouille archéologique dans un terrain en pente. L’article slovaque qui relate cette découverte est intéressant, non pas pour les pièces en elles-mêmes, mais pour la réflexion des archéologues slovaques. Ces derniers se plaignent d’une recrudescence des archéologues amateurs – ce sont les termes employés – autrement dit, des prospecteurs utilisant des détecteurs de métaux, dont le nombre explose dans les pays de l’Est. Ils se plaignent de passer très souvent, trop souvent, après eux ! Et demandent clairement un texte de loi pour une meilleure entente avec les prospecteurs et que ces derniers soient encouragés à déclarer leurs trouvailles !
Voilà au moins des archéologues capables de regarder la vérité en face, ils ont très bien compris qu’il est impossible de faire marche arrière, vu le nombre croissant de détecteurs en circulation, ça ne peut que s’accentuer… Alors, autant en tirer profit !
Source : spectator.sme.sk

Se faire les crocs sur une dent

Scout est un jeune labrador qui a fait une découverte surprenante, en balade sur l’île de Whidbey, État de Washington, États-Unis. Scout a ramené à son propriétaire Kirk une sorte d’os, mais dur comme une pierre. Le lendemain, Scout ne lâchait toujours pas son caillou, la forme et les nervures étaient étranges…
Kirk a alors eu l’idée de prendre des photos et de les envoyer à l’université de Burke. Les universitaires y ont vu une dent de mammouth laineux ! Ce que les expertises ont confirmé, datation environ 13 000 ans.
Kirk a pu récupérer la dent, qui trône désormais sur une étagère hors de portée des crocs de Scout…
Source : mnn.com

Le trésor du Malabar Princess, suite

Souvenez-vous, en décembre 2013 dans le n° 73 de Monnaies & Détections, nous relations la découverte d’un trésor sur les pentes du glacier du Bossons, dans le Mont-Blanc, un petit coffret rempli de pierres précieuses ! Des pierres sur montures en or, platines et de nombreuses pierres, dite sur papier (sans monture). Le magot découvert par un jeune alpiniste provenait « sans doute » du Malabar Princess, surnom donné à un avion Lockheed Constellation d’Air India qui s’était crashé sur le glacier du Bossons en 1966.

Un autre avion de la même compagnie, s’était crashé au même endroit en 1950, les pierres peuvent aussi provenir de cette épave ! Le trésor, estimé à l’époque entre 130 000 et 240 000 euros avait été mis sous scellés. Cinq ans plus tard, l’inventeur attend toujours, Le Dauphiné qui relate l’affaire précise aussi que l’inventeur n’a jamais eu aucune nouvelle de la gendarmerie et qu’il ne possède même pas une copie de sa déposition, pas plus que de l’inventaire des pierres précieuses… A suivre.

Sources : ledauphine.com ; Monnaies & Détections 73

 

Spécimen

Toujours de l’or, cette fois il s’agit de mineurs professionnels de la mine de Beta Hunt à Kambalda, dans le Goldfields occidental, Australie. A 500 mètres de profondeur, les mineurs sont tombés sur une découverte exceptionnelle et rare, même pour eux : des spécimens regorgeant d’or natif !
Les spécimens, dans la recherche d’or natif, sont des blocs de quartz où l’on voit les filaments d’or cristallisés, courir et suivre les veines de quartz. Plus le spécimen est gros, plus le résultat visuel est impressionnant. Six spécimens très riches en or ont été découverts, pour un poids total de 2000 kilos ! le plus gros, baptisé King Henri, pèse à lui seul 94 kilos !
La masse d’or est impossible à déterminer avant concassage et broyage… Il y a autant d’or à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les plus petits seront peut-être vendus tels quels, comme objets de collection, mais les plus gros, après avoir été exposés quelques semaines, seront broyés pour en extraire l’or. Une découverte estimée par la mine de Kambalda à plusieurs millions de dollars, le filon s’annonçant comme très riche…
Source : coinnews.net

Sécheresse et trésor

La sécheresse exceptionnelle qui frappe certaines régions d’Europe à permis de faire des découvertes archéologiques. Fin octobre, un très beau trésor a été découvert dans le Danube, à 15 km en aval de Budapest, Hongrie. Le Danube est au plus bas, tout juste 40 cm d’eau au niveau de Budapest, du jamais vu depuis la Seconde guerre mondiale !
C’est un prospecteur amateur, présenté comme un sympathisant par les services archéologiques hongrois  qui a découvert les premières monnaies, il s’agissait d’une épave, sans doute un bateau marchand du 18e. Plus de 2000 monnaies ont été découvertes sur le site, en grande majorité des pièces d’argent et une douzaine de monnaies en or. 90 % des monnaies sont étrangères à la Hongrie, on y trouve des monnaies des Pays-Bas, de Suisse, de France et de nombreuses monnaies pontificales du Vatican, la plupart des pièces d’or sont des monnaies du Vatican. Les millésimes s’échelonnent entre 1630 et 1743 pour le terminus (la monnaie la plus récente). Quelques artefacts de fer ont été collectés, principalement des armes, haches, dagues et épées et quelques objets en cuivre/bronze, comme une cloche par exemple…
De nombreuses vidéos et photos sont visibles sur le net, taper simplement : « Trésor Danube », sur votre moteur de recherche. On y voit les archéologues, pressés par le temps et craignant une remontée du Danube, faire une fouille de sauvetage, utilisant tous des détecteurs de métaux ! Sans prendre de relevé de position, ils creusent simplement sur tout ce qui sonne ! Comme nous quoi…
Bien qu’il y ait énormément de fabricants de détecteurs dans les pays de l’Est, sur quasiment toutes les vidéos et photos, vous verrez une majorité de Déus sous toutes ses formes, grands disques, petits disques, disques hautes fréquences… Une belle pub pour la marque française !
Source : dailymail.co.uk & hungarytoday.hu

Le trésor de Hjarnø

Fin 2017, deux prospecteurs découvrent sur l’île de Hjarnø, en Islande, quelques objets en or ! les deux amateurs pensent qu’ils sont anciens et vont demander conseil au musée Vejle ; ils savent qu’en Islande leur droit à une part du trésor sera respectée… Le conservateur leur conseille de ne pas en parler et d’attendre que les archéologues fassent une fouille en règle.
Résultat : c’est un trésor qui est daté du tout début de la période viking, contrairement à la majorité des trésors vikings celui-ci est composé d’une grande quantité d’objets en or, 32 artefacts pour être exact ! Des fibules, boutons, épingles et autres objets de parures, certains sont, sans aucun doute de style viking et d’autres proviennent probablement de rapines et pillages en territoire anglais. Le trésor est aujourd’hui exposé au musée Vejle…
Source : cphpost.dk

Météorite record de 477 kilos

Une équipe, privée française, de recherche spécialisée sur les météorites et qui s’est baptisée « Société astronomique de France » (SAF), a réussi l’exploit de trouver la nouvelle plus grosse météorite de France ! Depuis le début 2018, elle arpente un terrain, privé, dans le département de l’Aube, à Saint Aubin avec un détecteur expérimental, sans plus de précision. Elle a découvert 123 morceaux du météore qui seraient tombés là, il y a au moins 50 000 ans… Le premier morceau fut découvert en 1968, et le total de tout ce qui a été collecté dépasse désormais les 6 tonnes ! Le plus gros morceau a été sorti au mois d’octobre, il pèse 477 kilos ! Sa composition est assez courante pour une météorite, la plus grosse partie détectable est du nickel (11 %) et on y trouve aussi en plus petite quantité du cobalt et du phosphore. L’équipe de SAF a basé ses recherches sur la découverte connue de 1968. A méditer, il y a des centaines d’impacts connus en France et bien d’autres météorites à retrouver…
Source : leparisien.fr

1200 monnaies romaines

Une belle découverte à l’actif de deux prospecteurs allemands. On parle rarement des prospecteurs allemands, tout simplement parce que l’Allemagne a des lois à peu près aussi stupides que la France concernant les détecteurs de métaux ! C’est même encore plus complexe, suivant les Lands (régions) la détection est soit interdite soit tolérée et quand elle est tolérée c’est comme en France, vous pouvez prospecter mais il ne faut surtout pas trouver ! Ou les ennuis commencent…
Mais pour une fois, il semble il y avoir des réactions plutôt normales. Les deux prospecteurs ont donc découvert des monnaies romaines en bronze et argent dans un champ du Mönchengladbach, en Rhénanie. Ils ont pris le risque de déclarer leur trouvaille (ce qui est quand même un comble !) aux services archéologiques et ces derniers ont lancé une fouille. Celle-ci a permis la découverte d’une amphore, entamée probablement par une charrue et qui commençait à répandre son contenu, composé de 1200 monnaies romaines !
Le dépôt, en majorité du bronze et quelques monnaies d’argent, est daté du 4/5e siècle, la presse allemande a relayé la déclaration des services archéologiques qui ont salué le geste des prospecteurs, ce qui est déjà un premier pas…
Source : newsarticleinsiders.com