MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘monnaies d’argent’

103.9

Pièce trouvée dans la Marne, à côté de Chalons en Champagne, pour identifications/valeurs. Merci d’avance, Philippe. 
Denier d’argent posthume de Faustine frappé en 141 : DIVA FAUSTINA, buste drapé et voilé à droite, revers : AETERNITAS Junon, debout à gauche tenant un sceptre et tendant le bras gauche. Un même denier s’est vendu moins de 20 euros sur ebay et plus de 100 sur les sites de ventes spécialisés en numismatique…

90.04

Voici trois des six monnaies en argent trouvées dans une grosse boursée composée également de billons cassés et monnaies en cuivre mortes, tout ça dans le Finistère en forêt du Cranou. Je les ai identifiées et je voulais savoir votre estimation… Merci, Jérome vingtneuf
La première est un franc de Henry II de Navarre pour Pau, vache. Avers : (trèfle) HENRICVS. II. D. G. REX. NAVARRAE. DB. Grand buste d’Henri II de Navarre lauré et cuirassé à droite avec le grand col plat, l’armure ornée d’un masque de lion ; sous le buste, vache à gauche. Revers : (trèfle) GRATIA. DEI. SVM. ID. QVOD. SVM. 1584. Croix formée de quatre fleurons et cantonnée de quatre H couronnées. Etat TB+ 50 €
La seconde est encore un franc d’argent Henri II de Navarre 1585, mais d’un autre type, frappé à Saint Palais, HENRICUS II DG REX NAVARRE, buste allongé de Henry lauré avec la collerette, au dessous les armes de Navarre. Le revers : GRATIA DEI SUM ID Q SUM 1583. Écu couronné parti composite de Navarre-Béarn et de Bourbon, coupant la légende en haut (Par la grâce de Dieu, je suis ce que je suis). Etat TB pour un prix moyen de 85 euros.
Enfin la troisième est un Franc au col plat, (30/05/1574-2/08/1589), 15(77-83), F pour Angers, (pd. th. 14, 188 g) 833°/°° 10 d. 10 g. Avers : +HENRICVS. III. D. G. FRAN. ET. POL. REX. Buste d’Henri III à droite, lauré et cuirassé avec col plat, lettre d’atelier au-dessous. Revers : +SIT. NOMEN. DOMINI. BENEDICTVM. M 1577. Croix feuillue et fleurdelisée, avec H en cœur. TB, un nettoyage sur le revers confirmerait l’état. Monnaie estimée à 60 euros.

1 600 000 euros au détecteur !

Souvenez-vous, en décembre 2014, Paul Coleman un prospecteur anglais chanceux, découvrait par hasard et pendant un rallye de détection, un fabuleux trésor composé de 5 521 monnaies d’argent ! (Monnaies & Détections n° 80). Il aura fallu un an et demi au British-Museum pour déterminer sa valeur marchande qui a été estimée à 1,35 million de livres sterling ! Une fortune et pourtant de nombreux experts indépendants ont contesté cette expertise jugée trop basse, beaucoup estiment le pactole entre deux et trois millions !
Paul Coleman et le propriétaire du terrain n’ayant pas vraiment les moyens de contester et préférant que le trésor ne soit pas vendu aux enchères, ont accepté l’offre du British-Museum. Ils vont donc se partager la somme d’un peu plus d’un million six cent mille euros à parts égales ! De quoi, encore une fois, susciter bien des vocations de futurs chasseurs de trésors !
Sources : bbc.com – M&D 80

54 kilos de monnaies d’argent trouvés au détecteur

Un prospecteur roumain, Iulian Enache âgé de 34 ans, à l’aide de son détecteur, a mis au jour le plus gros trésor de monnaies d’argent découvert en Roumanie depuis plus d’un siècle. Découverte réalisée dans une zone désertique de la région de Vâlcea, composée uniquement de monnaies en argent, environ 47 000 pièces ! Datées du 15e siècle ce sont des monnaies turques de l’Empire ottoman cachées il y a environ 600 ans. Enache qui se passionne pour l’archéologie et la chasse au trésor a déclaré sa découverte au musée de Bucarest, les monnaies en elles-mêmes n’ont rien d’exceptionnel ni de rare, c’est leur nombre et la dimension du dépôt qui rend ce trésor hors du commun ! Les 47 000 pièces d’argent correspondent pour l’époque à une valeur d’environ 1200 à 1300 ducats or.
La loi roumaine en matière de trésor, a le mérite d’être claire… un trésor quelle que soit la manière dont il est découvert, y compris au détecteur de métaux, reste un trésor ! – Ça tombe sous le bon sens, mais ce n’est pas le cas partout… – 30 % de sa valeur marchande revient à son inventeur qui peut en plus, c’est le cas ici, recevoir une prime supplémentaire de 15 % pour une découverte considérée comme majeure. Enache récompensé de son sens civique a déjà reçu une avance de 10 000 euros et dans les 18 mois à venir, il recevra donc 30 + 15 = 45 % de la valeur marchande du trésor, ce dernier étant évalué à environ 500 000 euros.
Enache va donc percevoir, un peu plus de 200 000 euros pour son trésor. Et comme on n’arrête pas le progrès, la loi roumaine prévoit que cette somme perçue pour l’invention d’un trésor, n’est pas soumise à l’impôt !
Pour un peu, ça nous donnerait presque envie d’immigrer en Roumanie…
Source : Romania-insider.com