MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Ivoire’

Sceau Médiéval

En 1976, il fut découvert par hasard, un sceau en ivoire de morse, dans une boite cachée dans un abri de jardin dans le Kent, Angleterre. Le sceau fut daté du début du IXe siècle ! Personne n’a jamais déterminé sa provenance réelle… Très rares pour l’époque concernée, probablement de 1040-1050, cinq seulement, sont connus dont trois en ivoire de morse.
Il fut vendu aux enchères en 1977 et bien que le British-Museum soit sur les rangs, il fut battu aux enchères. En 1996, il repasse en salle de vente, le British-Museum se le fait souffler une nouvelle fois sous le nez par un particulier norvégien, grand collectionneur de sceaux. Finalement, une troisième vente de gré à gré, dont le prix n’a pas été révélé, a permis au British-Museum d’acquérir ce sceau en ivoire. On y voit, au niveau des trous destinés à le suspendre, un dragon ou serpent qui se mord la queue, comme sur certains torques celtiques. « L’ouroboros », le mot est grec, mais le symbole plus ancien, le serpent qui se mord la queue symbolisant le cercle, l’infini, le point de départ se confondant avec celui d’arrivée…
Un homme barbu, tenant une épée, est représenté au centre du sceau, entouré d’une titulature en creux : SIGILLUM WULFRICI, le sceau de Wulfrici. Une pièce rarissime, désormais visible dans les vitrines du British-Museum.

Source : thehistoryblog

Échec & mat

Une pièce provenant d’un des plus anciens jeux d’échec, connu, a été découverte par hasard, dans un tiroir… à Édimbourg, Angleterre. Une pièce sculptée dans de l’ivoire de morse, datée du 12e siècle et cette unique pièce est estimée à plus d’un million de Livres Sterling ! Le propriétaire a été surpris par l’estimation, on le serait à moins, quant à l’expert de chez Sotheby il a failli en tomber de sa chaise ! en reconnaissant dans cette pièce d’échec, une des cinq pièces manquantes du célèbre trésor dit de : Lewis Chessmen !
Petit voyage dans le temps : 11 avril 1831, dans la baie de Uig sur l’île de Lewis, un homme découvre un trésor, un jeu d’échec et d’autres pièces de jeu de table, caché dans une grotte près de la plage, probablement par suite d’un naufrage qui ne sera jamais identifié. Les pièces sont toutes sculptées dans de l’ivoire de morse et proviennent, probablement, de Norvège ou d’un pays du Nord tout proche, d’après les experts qui se basent sur le style des sculptures. Les pièces seront vendues aux enchères en 1831 et malheureusement séparées… 14 seront achetées par le musée de Scotland et le reste par le British Museum qui détient 82 pièces du dépôt initial, pièces d’échec et pièces de jeu de table. Il manquait à l’appel en 1831, cinq pièces pour que le jeu d’échec soit complet, un cavalier et quatre gardiens (la tour) et c’est donc un de ces gardiens qui vient de refaire surface, 188 ans après la découverte du trésor !
Si ce style de sculpture vous semble familier, ne cherchez plus, ils ont été choisis comme modèles dans la saga Harry Potter ! Et les pièces d’échec de Lewis Chessmen sont reproduites à des millions d’exemplaires dans le monde. D’où le prix de cette pièce, le grand-père du propriétaire actuel l’aurait acheté en 1964 dans la région d’Édimbourg, sa mère la considérait comme magique et vu le pactole que cette petite pièce d’ivoire va rapporter à son fils, on peut dire qu’elle avait bien raison…
Source : bbc.com