MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

La Nouvelle-Aquitaine est une des 13 nouvelles régions de la France, créées par la réforme territoriale de 2015 et effective au 1er janvier 2016 après les élections régionales de décembre 2015.

Résultant de la fusion des anciennes régions : Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, elle s’est d’abord appelée provisoirement Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.
Elle regroupe 12 départements, s’étend sur 84 061 kilomètres carrés, soit 1/8 du territoire national, et compte 5 844 177 habitants (recensement au 1er janvier 2013).
Cette région du Sud-Ouest est la plus vaste région de France (métropole et outre-mer confondus), avec une superficie supérieure à celle de l’Autriche.
Sa plus grande ville, Bordeaux, est au cœur d’une agglomération de plus de 870 000 habitants, la septième au niveau national.
Seule structure intercommunale de la région à avoir le statut de métropole, créé par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, Bordeaux Métropole a vu le jour le 1er janvier 2015.
La Nouvelle Aquitaine reprend la plupart des territoires du duché d’Aquitaine d’Aliénor (hormis les régions de Châteauroux et de Clermont Ferrand).

Carte de France des 13 nouvelles régions 2016

Les 12 départements de la Nouvelle Aquitaine

La France en 1058

Duché d’Aquitaine en 1058

Aliénor d’Aquitaine est une descendante d’une très ancienne famille, les « Ramnulfides » ou « maison de Poitiers ».
C’est une famille franque dont furent issus les ducs d’Aquitaine et comtes de Poitiers ainsi que les rois de Chypre et les princes d’Antioche.
Cette dynastie seigneuriale poitevine commence avec Ramnulf Ier ou Renoul Ier, Comte de Poitiers de 839 à 866, fils de Gérard, Comte d’Auvergne.
Les Ramnulfides ont donné de nombreux ducs d’Aquitaine, portant officiellement le titre de Comte de Poitiers.
Cette lignée s’éteignit en ce qui concerne les mâles en 1137, et pour les femmes en 1204 avec Aliénor d’Aquitaine, devenue reine de France puis reine d’Angleterre lors de son second mariage avec Henri II Plantagenêt.

La dynastie des Ramnulfides, Ducs d’Aquitaine et Comtes de Poitiers


Le Duché d’Aquitaine est constitué en 675, à la mort du roi mérovingien des Francs Childéric II.
En 817, Pépin Ier d’Aquitaine († 838) hérite du Duché et le transforme en royaume pour son fils Pépin II.
Le Duché d’Aquitaine est ensuite l’objet de luttes entre les comtes d’Auvergne, de Toulouse et de Poitiers.
En 845, le Duché d’Aquitaine est recréé par Charles le Chauve après le dépeçage du royaume d’Aquitaine de Pépin II.
En 877, le royaume d’Aquitaine se décomposait en deux duchés : un duché de Gascogne (ancien duché de Vasconie) au sud de la Garonne et un duché d’Aquitaine (plus tard appelé Guyenne) qui avait pour capitale Bordeaux et se composait alors des fiefs de Gascogne, du comté d’Armagnac, du comté de Fezensac, du Périgord, du Poitou, du comté d’Angoulême, de la Saintonge et du comté de la Marche.
En 1058, les deux duchés se réunissent.
Dans le cadre de l’Aquitaine puis du duché de Gascogne, les comtes de Bordeaux parvinrent à capter à leur profit l’exercice du droit de monnaie.
Après des pièces au nom royal de Louis IV d’Outremer (936-954), portant le nom de Bordeaux au revers autour de trois croisettes en triangle issues d’un monogramme d’Eudes (ODO ou ODDO), le nom des comtes apparut : Sanche-Guillaume, avec un monogramme carolin, puis Bernard-Guillaume (984-1010), avec une main, et Guillaume, avec un S comme type.

Aux IXe et XIIe siècles, le type odonique stylisé en trois ou quatre croisettes, persiste sur des monnaies, tantôt anonymes, tantôt signées Guillaume (type immobilisé), Eudes (1036-1040), Geoffroi (1056-1086), où la graphie du nom de Bordeaux est très fluctuant, ainsi que celle du mot Aquitaine.

Sous le gouvernement de ce même Geoffroi, qui rassemble sous son autorité l’Aquitaine et le Poitou, reparaît le type REX, comme à Toulouse, Bordeaux devenant désormais la capitale du duché d’Aquitaine ; le titre de DUX prend la place de REX au temps de Guillaume IX le Troubadour (1087-1127).
En 1137, Aliénor, la fille et héritière de Guillaume X le Toulousain, épousera Louis de France qui deviendra peu après le roi Louis VII.
Des deniers et des oboles porteront DUX AQVITANIE en quatre lignes en plein champ au revers et certaines de ces monnaies auront pour légende DUCISIT AQVITANIE.

Aliénor d’Aquitaine, aussi connue sous le nom d’Éléonore d’Aquitaine ou de Guyenne, née vers 1122 et morte dans la nuit du 31 mars au 1er avril 1204, à Poitiers et non à l’abbaye de Fontevraud, a été tour à tour reine des Francs, puis reine consort d’Angleterre.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 94

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*